Une rumeur tenace court depuis 2014 : Apple développe son moteur de recherche. Plusieurs éléments le confirment, dont les plus récents en 2020, mais la finalité n’est pas forcément celle qu’on croit.

Dans l’univers de la recherche naturelle, un seul moteur de recherche est “top of mind” mondialement, avec une part de marché de 92%. Selon les pays, Google domine et ne laisse que de faibles parts aux concurrents directs (Bing de Microsoft), se place à armes égales (en Russie avec Yandex) ou encore est absent (en Chine, face aux moteurs nationaux comme Baidu et Sogou). A moins de proposer un service de niche, tenter de rivaliser frontalement avec Google n’a pas de sens. Pourtant, on a vu fleurir cette année des articles affirmant “Apple développe son propre moteur de recherche pour concurrencer Google”. Explications :

L’écosystème Apple dépendait de Google

L’environnement d’Apple sur ses ordinateurs (Mac OS) et smartphones/tablettes (iOS & iPadOS) propose des fonctionnalités de recherche à travers Siri et Spotlight. Ces outils servent plutôt de moteur de recherche interne (rechercher des fichiers ou des applications), que de moteur de recherche web, bien qu’ils proposent des “Sites web suggérés par Siri” dans l’ensemble de leurs résultats.

Ces résultats web ont longtemps été alimentés par Google (certaines années par Bing), sur la base d’un accord commercial lui conférant l’exclusivité. Cet accord est menacé par les poursuites de la justice des USA contre Google pour abus de position dominante, on peut donc juger cohérent qu’Apple anticipe pour continuer de fournir un service équivalent à ses utilisateurs.

Allons à la source de l’information pour clarifier les choses : Apple propose une page de support “A propos d’Applebot” apportant plusieurs éléments de réponse.

Apple a bien un robot d’indexation : Applebot

Apple dispose depuis au moins 5 ans d’un robot d’indexation de pages web et sa documentation met en avant plusieurs éléments indiquant un moteur de recherche complet nommé Apple Search :

  • un crawler (robot d’exploration) pour explorer les sites web de page en page

  • l’affichage du contenu des pages comme un internaute
  • la construction d’un index (sous-entendu par le respect des consignes d’indexation par la balise meta robots)
  • des facteurs de positionnement :

    – Engagement des utilisateurs vis-à-vis des résultats de recherche

    – Pertinence des pages par rapport aux requêtes

    – Nombre et qualité des liens provenant d’autres pages du web

    – Personnalisation par la localisation de l’utilisateur

    – Caractéristiques de conception de la page web

  • et un nom officiel : Apple Search

L’ensemble de ces éléments désigne donc clairement un moteur de recherche. Mais pour autant, serait-il fait pour s’adresser à tout le marché et concurrencer frontalement les acteurs en place ? On peut déjà l’exclure, Apple précise dans sa documentation que “Applebot est utilisé par des produits comme les suggestions Siri et les suggestions Spotlight” et ne fait aucune communication sur le sujet.

Doit-on se préoccuper du SEO pour Apple Search ?

D’une manière générale, les différents moteurs de recherche ont un fonctionnement et une finalité très proches. Proposer les meilleures pages web aux requêtes de leurs utilisateurs. Quand elles existent, les différences sont minimes et on peut considérer qu’un site optimisé pour Google l’est à 95% pour les autres moteurs. Il en sera donc de même dans l’éventualité où Apple Search deviendrait un moteur autonome.

D’une manière plus précise, Apple Search est davantage une technologie en coulisses pour les outils de l’écosystème Apple plutôt qu’un réel moteur. Il ne propose pas par exemple de réelles pages de résultats où seraient classées les pages web pour une requête. Bref, Apple Search n’est pas un concurrent à Google qui par ses 20 ans d’évolutions, la pertinence de ses résultats et sa part de marché dominante a encore de beaux jours devant lui.

Artefact Newsletter

Interested in Data Consulting | Data Marketing | Digital Activation?
Read our monthly newsletter to get actionable advice, insights, business cases, from all our data experts around the world!

Newsletter Sign Up